Rachel Beaupré

Savoir ce que l’on veut faire dans la vie du premier coup et sans même regretter son choix une fois dedans, c’est plutôt rare. Mais c’est exactement ce qui s’est passé avec Rachel. En secondaire trois, une petite lumière s’est allumée et elle a décidé de faire son cours en soins infirmiers. Elle a donc quitté le nid familial pour aller faire sa technique à la fin de son secondaire et est devenue candidate à l’exercice de la profession infirmière (CEPI) après trois ans d’étude plutôt intensive (à la dernière minute, il faut le dire), de stages et de café en quantité probablement trop grande. Procrastinatrice à temps plein, elle s’est tout de même lancée, sans se poser de questions, dans le programme universitaire de sciences infirmières à l’UQTR qu’elle est en train de compléter.

Passionnée par les soins chez les enfants, elle a commencé sa carrière sur les départements de pédiatrie et de maternité à l’hôpital régionale de Lanaudière. Maintenant officiellement membre de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec depuis novembre 2016, elle alterne entre les départements de médecine, les CHSLD, l’unité de naissance et, jamais assez souvent à son goût, elle retourne travailler sur l’unité de pédiatrie, selon les besoins. Elle s’intéresse aussi beaucoup à tout ce qui touche la partie « avant les enfants », soit la prévention et la promotion de la santé sexuelle.

Étudiante à temps plein, infirmière de nuit et grande fan de Harry Potter à temps partiel, Rachel ne regrette en rien son choix fait en secondaire trois, alors qu’elle n’avait pas vraiment idée de ce qui l’attendait. Passionnée par son métier et, peut-être un peu trop, par Grey’s Anatomy, elle n’échangerait sa place avec personne. Elle a donc décidé de se joindre à la Gazette du Malin-Firmier afin de partager son intérêt pour la magnifique profession qu’est celle d’infirmière.

Publicités