Jean-Philippe Racine

13063948_10154136577096171_1341168731_oLe cœur qui palpite, la pression artérielle qui augmente, les pupilles qui se dilatent et voilà qu’est sécrétée l’adrénaline. Un mot si pur, un mot si excitant, un mot qui fait référence à une expérience si explosive. L’adrénaline est sécrétée par le corps lors d’une situation d’extrême urgence ou lors de situations qui demandent un contrôle de soi assez impressionnant. Jean-Philippe carbure à l’adrénaline, mais devient un pantouflard/paresseux à la minute qu’il enlève son uniforme. Passionné de cocooning et de son divan confortable à la maison, ce geek (diminutif de joueur d’Xbox One, d’amateur de films de super-héros, de Bing Bang Theory, de voitures et de bœuf séché, mmmmmm du bœuf séché! (Référence à Homer Simpson qui bave lorsqu’on lui fait penser à la nourriture) etc.) adore son métier… mais adore aussi sa console de jeux vidéo. Père à temps plein, mari à temps plein, propriétaire d’un chien à temps plein, possédant un temps plein de soir, ce charmant barbu (très très barbu même) travaille aux soins intensifs d’un hôpital de quartier, de la merveilleuse rive-nord de Montréal. Le CISSSSSSSSSSSSSSSS de Lanaudière (CHPLG) pour les intimes. Il a plusieurs défauts (demandez à sa femme), mais malgré son impatience légendaire, son TDA/H (trouble du déficit de l’attention et de l’hyperactivité), ses sautes d’humeurs, sa susceptibilité, et ses troubles obsessionnels compulsifs, il est très sympathique. Il est capable de rire de n’importe quelle situation afin de faire baisser le stress de tous. Il a su se frayer une place d’homme virile dans un métier de femmes. Il tentera de vous faire voir que le métier infirmier est passionnant et qu’il comporte plusieurs facettes. Il tentera d’ajouter sa touche d’humour/sarcasme dans les textes qu’il écrira et tentera de vous démontrer que le métier d’infirmier est le plus beau métier du monde et, qui sait, peut-être convaincra des jeunes de devenir un jour infirmier! Il est étudiant à l’UQTR et fait environ 1 cours par session et oui, il est au courant que son BAC prendra sûrement 10 ans. Bref, bonne lecture et n’oubliez pas, poser des questions et s’informer sont la clef du savoir. Il n’a aucune idée de qui a dit cela, mais avouez que c’est cool !

Pour lire ses articles : cliquez ici

Publicités