Santé mentale n’égale pas danger!

Nous sommes le 1er novembre 2020, soit le lendemain de l’évènement tragique qui s’est produit dans le Vieux-Québec à la soirée de l’Halloween. Mon objectif n’est pas de parler ou de commenter ce qui s’est produit là-bas. Non, le but de mon texte est de discuter du point de presse que je viens tout juste de regarder. Point de presse où le sujet de la santé mentale a été abordé à plusieurs reprises. Et laissez-moi vous dire, qu’en tant qu’infirmier en santé mentale, j’ai été insulté et frustré de ce qui s’est dit.

Je n’ai pas la citation exacte. Mais si je résume dans mes propres mots ce que je me souviens avoir entendu, ça sonnait plus ou moins comme ça : «Il faut un débat national sur la santé mentale, la santé mentale sera le plus grand enjeu de sécurité dans les prochaines décennies». Pardon?

Ce que j’entends quand on me dit ça, c’est que les personnes qui ont des problématiques de santé mentale sont dangereuses. Est-ce qu’on peut se calmer la généralisation excessive, s.v.p? Comme si santé mentale rimait avec danger et agressivité. S’il fallait que TOUTES les personnes qui avaient des problématiques de santé mentale soient dangereuses, agressives et avec des envies de meurtre… j’pense ben qu’il resterait plus grand personnel pour travailler en psychiatrie. Une partie de mon rôle, c’est de déstigmatiser la santé mentale. À toutes les semaines, j’en discute avec mes patients, parce que de l’autostigmatisation, j’en vois à la tonne. Pis on s’en va dire en point de presse que si tu es dangereux pis que tu commet un meurtre, c’est à cause de la folie pis de troubles mentaux. Aye. Beau message à envoyer à la population et aux gens qui ont des problématiques de santé mentale. Ça donne presque le goût de se confier une fois que tu entends ça.

«Ouin, mais moi je connais quelqu’un qui travaille en psychiatrie et il s’est faite frapper». Moi aussi j’en connais des collègues qui ont eu des incidents. Parfois, des pas pire graves. Oui ça arrive, oui c’est malheureux quand ça se passe (et malheureux, le mot est faible). Mais c’est une minorité. Je travaille en psychiatrie depuis plus de 2 ans et j’ai jamais eu un patient qui a essayé de me péter la gueule. En fait, de la violence dans les milieux de soins, j’en ai surtout vécu dans les milieux de soins physiques. (Just saying).

Santé mentale ça ne RIME PAS avec danger et agressivité. Est-ce qu’on peut arrêter de parler de la santé mentale juste quand il se produit des trucs tragiques? C’est pas parce qu’il se produit une tragédie que ça devient soudainement plus important. Durant le point de presse, ils ont aussi énormément parlé de l’accès aux soins de santé mentale, avec en tête la question de la sécurité. «Il faut un débat national sur la santé mentale». Oui il en faut un! Mais la santé mentale ne devrait pas être une question de sécurité mais une question de santé P.O.I.N.T.

La santé mentale n’égale pas danger.

J’offre mes sympathies aux familles et aux proches des victimes de la tragédie. Mes pensées sont avec vous.

Pier-Luc Banville, inf. B. Sc.

Photo de couverture : la presse canadienne.

Publié par

À défaut de pouvoir écrire pour la Gazette du Sorcier, j'ai crée la Gazette du Malin-Firmier!

5 commentaires sur « Santé mentale n’égale pas danger! »

  1. Prenons une pause, svp. Revenons au débat demain. On vient de vivre un drame, on est tous sous le choc. La ministre n’a pas voulu stigmatiser les gens atteints d’une maladie mentale, mais bon, on jouera sur les mots plus tard. Je travaille en santé mentale depuis 17 ans. Le sujet me touche aussi. Mais svp, laissons nous le temps de vivre ce choc épouvantable.

    J'aime

  2. Il n’est pas ici que d’une question de santé mentale mais bien qu’il avait fait mention à plusieurs reprises sont désire de tuer et que cet homme est demeuré, somme toute, en liberté alors qu’il présentait un danger potentiel pour autrui. Il est là le grave problème! Je suis d’accord avec toi, il ne faut pas généraliser car c’est loin d’être l’ensemble des individus souffrants d’une maladie mentale qui présente un danger. Et je suis d’accord avec le fait que maladie mentale ne rime pas avec dangerosité. En contrepartie, cet homme était en liberté dans un contexte de problème de santé mentale précaire et personne n’a agit! C’est ça le pire! Ça doit changer!

    J'aime

  3. moi aussi je suis d’accord que la santé mentale n’égale pas nécessairement danger mais il ne faut pas non plus fermer les yeux sur ce qui vient d’arriver, ce gars n’était pas normal où sein d’esprit car il n’aurait pas commis cet acte horrible, il serait temps qu’on prenne en considération que beaucoup de personnes sont à risque de violence et devrait être mis sous contrôle plus sévère et surtout qu’on arrête de les relàcher dans la société sous prétexte que c’est pas sa faute pauvre lui, il n’était pas conscient de ses agissements, pauvre petit homme, va et tue encore

    J'aime

  4. Triste ! Oui très triste ! Mais maintenant comme j’ai dit aux policiers , aux ambulanciers , au psychiatre, aux internants , en cours ,à l’avocat , à l’une de dirigeante du CISSU et ajoutons-en ,donc à tous ceux qui ont bien voulu m’entendre parler ,crier, pleurer ….je ne verrai plus jamais les nouvelles comme avant . J’ai compris avec le drame que j’ai vécu au printemps dernier . Que oui , on attend qu’il arrive des drames pour agir . Oui on attend qu’il y est des victimes . C’est plus facile de pointer un(e)coupable . Celui (celle)qui a dépassé la ligne. A-t-il reçu les soins ? Si oui lesquels ?On l’a foutu dehors parce qu’on manque de ressources ? Mais aussi parce que comme dans tous les domaines , il y a des incompétents qui sont souvent dans les plus hauts placés ?Ceux qui se croient juste AU DESSUS des Dieux et qui gagneraient à écouter autre chose que le son de leurs propre voix . Oui je suis triste pour tous ceux qui sont en deuil , pour ces familles , proches et amis (es) . Sachez que je n’excuse en rien le geste du jeune homme . Mais cet homme a probablement une famille qui vit un grand drame aussi, qu’ils ont peut-être essayé d’éviter en voulant des soins …….ON NE NOUS ÉCOUTE PAS . LES PROCHES NE PEUVENT RIEN FAIRE . Et ça , il faut que ça change et j’y travaille lentement . Je veux des alliés . Il faut de grands changements . C’est une urgence . En passant j’ai un trouble de santé mentale et je n’ai encore tué personne . Trouble de santé mentale ne veut pas dire folie comme cancer me veut plus dire mort immédiate . J’ai vu , j’ai vécu et je sais maintenant. Je passe à l’action …..

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s