Contraception 101 (partie 1)

Bon, il faut qu’on se parle. Soyez prêts parce que je vais utiliser des mots parfois tabous sur «les internets» tels que condom, relation sexuelle, grossesse non désirée et, le pire d’entre tous, CONTRACEPTION. Parce que oui, la contraception est trop souvent banalisée ou peu élaborée. Donc, il est temps que l’on mette les choses bien au clair afin que tout le monde se comprenne dans ces termes. Considérant le sujet plutôt lourd de matière, il faut prendre à la légère l’humour utilisé afin de rendre l’article plus accessible pour tous. De plus, il est à noter que cet article s’adresse aussi aux hommes. Oui messieurs, vous aussi avez une responsabilité dans la contraception. Non, vous n’avez pas le contrôle complet sur chacune des prises des moyens qui seront énumérés plus bas, mais, que ce soit votre compagne depuis longtemps ou encore depuis quelques heures, vous vous devez de vous assurer que celle-ci n’aura pas un petit être qui possède votre génétique à l’intérieur de son utérus. Devenir père ne fait pas partie de vos plans de vie pour le moment? Continuez votre lecture et surprenez votre partenaire en lui demandant: « As-tu pris ta pilule aujourd’hui? », « Ton anneau vaginal est-il bien en place depuis la fin de ton cycle menstruel? » « As-tu un condom? » juste avant de vous amusez en toute sécurité.

** C’est aussi très important de comprendre que chacun des éléments mentionnés dans l’article porte sur la contraception, mais qu’ils n’ont pas tous la fonction de protection. Bien sûr, certains sont du type double utilité et protègent des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) en plus d’empêcher madame de tomber enceinte. Mais la perfection n’est pas encore à portée de main lorsqu’on parle de santé sexuelle.

Il y a tellement de moyens de contraception et de choses à dire sur ceux-ci qu’il faudrait faire un article complet sur chacun d’entre eux. Donc, nous les aborderons tous, dans deux articles, mais sans pour autant nous attarder en long et en large sur chacun… Bon, on commence par quoi? Un classique: les condoms? Pourquoi pas.

 

Méthodes dites « barrières »

 

Le condom masculin ou encore externe

Une grande célébrité du monde de la contraception qui ne nécessite pas une énorme présentation. Un des plus connus et un des seuls pouvant offrir la double protection mentionnée plus tôt, le condom masculin possède plusieurs avantages et est très facile d’accès pour tous.

 

Crédit photo: Plannedparenthood

Avantages:

  • Prix très abordable;
  • Accessible (ça fait deux fois que je le mentionne, ça doit être très vrai) dans toutes les pharmacies, en vente libre, et maintenant dans la plupart des toilettes publiques pour la moindre somme de 25 sous;
  • La plupart protègent contre la majorité des ITSS ET servent de contraception, si bien utilisé. Je précise la plupart, car les condoms lubrifiés avec du N-9 ne sont pas recommandés pour prévenir la transmission des ITSS considérant que le spermicide qu’ils contiennent peut irriter la paroi vaginale ou anale et, ainsi, augmenter les risques d’infection. De plus, ils protègent partiellement contre les infections transmissibles avec contact direct, tel que l’herpès;
  • Sans danger ni d’effet secondaire, à moins d’allergie au latex;
  • Offert en plusieurs modèles, couleurs ou saveurs pour faire varier le plaisir (ce point peut aussi être un désavantage pour les indécis de ce monde qui vont se retrouver devant le présentoir de condoms à choisir la boîte idéale);
  • N’interfère pas avec le système hormonal de la femme;
  • Peut éviter l’éjaculation précoce chez l’homme qui le porte.

 

Désavantages:

  • Risque de déchirure du condom, qui est augmenté si on utilise un condom en latex avec un lubrifiant à base d’huile. Celui-ci devrait être utilisé uniquement avec un lubrifiant à base d’eau ou de silicone;
  • Risque d’allergie au latex, mais il faut noter qu’avec le nombre grandissant de réactions allergiques, les fabricants ont tendance à utiliser un autre matériau plus mince et plus solide, soit le polyuréthane;
  • Peut diminuer les sensations et doit interrompre le rapport sexuel pour l’installation.

 

Taux d’échec:

  • Utilisateurs types (ça, c’est, par exemple, la personne qui a bu trop de bière au beurre et qui décide de forniquer avec une nouvelle rencontre dans les toilettes du Chaudron Baveur): 15%
  • Utilisateurs réguliers qui respectent le mode d’emploi: 2%

 

Le condom féminin (parce que oui, nous aussi, les femmes, on a notre propre condom mes chers) ou interne

Le condom féminin est comme un gros condom masculin… je m’explique. C’est une gaine en polyuréthane qui possède un anneau flexible à chaque extrémité. L’extrémité fermée, qui s’insère à l’intérieur du vagin, doit recouvrir le col de l’utérus alors que celle ouverte doit couvrir les lèvres. Légèrement compliqué à expliquer par écrit, mais dans le fond, le condom féminin vient recouvrir toute la cavité interne du vagin de la femme. C’est comme un condom masculin, mais inversé. Il est important de ne pas utiliser un condom féminin ET masculin en même temps, car la friction des deux peut augmenter les risques de déchirure.

 

Crédit photo: http://www.blog.elle.fr

Avantages:

  • Disponible en vente libre;
  • Peut être installé avant l’initiation du rapport sexuel, soit jusqu’à 8h avant. Donc, n’est pas nuisible au moment du rapport sexuel;
  • Protège contre les ITSS et le VIH, mais n’offre qu’une protection partielle contre le VPH et l’herpès;
  • N’interfère pas avec le système hormonal de la femme;
  • Une seule grandeur, pas besoin de tester afin de trouver celui qui vous convient le mieux.

 

Désavantages:

  • Un bruit distrayant peut accompagner l’utilisation du condom féminin lors du va-et-vient, mais un lubrifiant à base d’huile ou d’eau diminue celui-ci;
  • Peut parfois légèrement modifier les sensations de l’homme ou de la femme (au même titre que le condom masculin, mais est souvent plus apprécié par l’homme que ce dernier);
  • Taux d’échec plus élevé que le condom masculin et plus dispendieux que celui-ci;
  • L’insertion peut causer un inconfort chez la femme qui est plus ou moins à l’aise avec son corps;
  • Peut glisser ou percer pendant le rapport sexuel.

 

Taux d’échec:

21% au cours de la première année d’utilisation.

 

Le spermicide

En voyant ce nom vous pensez probablement à insecticide? C’est relativement semblable en fait. Il n’est pas complètement considéré comme une des méthodes dites barrières, mais n’est pas non plus hormonal, donc j’ai décidé de le mettre ici. Les spermicides sont en fait des produits chimiques qui «attaquent» les spermatozoïdes, les empêchant ainsi de se rendre à leur but, soit l’orifice externe du col de l’utérus. Les spermicides existent sous plusieurs formes: mousses, comprimés, suppositoires, crèmes, pellicules ou gels. Peu importe la forme, celui-ci ne doit pas être inséré plus d’une heure avant la pénétration et certains doivent être insérés au minimum 15 minutes avant.

 

Crédit photo: WikiHow

Avantages:

  • Peut être utilisé en duo avec un autre moyen de contraception;
  • Sont disponibles en vente libre.

 

Désavantages:

  • L’utilisation fréquente ou l’utilisation comme lubrifiant peut augmenter la transmission du VIH et des ITSS, car présente un risque de lésion;
  • Ne protège PAS contre les ITSS;
  • Moins efficace que la plupart des moyens contraceptifs sur le marché, lorsqu’il est utilisé seul;
  • L’efficacité ne dure qu’une heure;
  • Peut parfois être plus salissant qu’un autre lubrifiant.

 

Taux d’échec:

Utilisé seul, le spermicide à un taux moyen d’échec de 29%.

 

Le diaphragme

 

Crédit photo: http://www.fqpn.qc.ca

Non, ici je ne parle pas de l’organe qui sépare votre cavité thoracique de votre cavité abdominale, mais bien d’un moyen de contraception. Celui dont je vous parle est un dispositif creux qui ressemble beaucoup à un dôme (comme dans la chanson de Jean Leloup, ou presque). Ce petit dôme est inséré directement dans le vagin, jusqu’à 6h avant la relation sexuelle, et doit être utilisé avec un spermicide afin d’augmenter son efficacité. Ce contraceptif est littéralement une barrière puisque son rebord, qui comporte un fil métallique flexible, recouvre complètement le col de l’utérus et empêche les spermatozoïdes de passer.

 

Crédit photo: Le Seigneur des anneaux

Avantages:

  • Peut être inséré jusqu’à 6h avant la relation sexuelle et doit être retiré entre 6 et 8h après;
  • Doit être remplacé uniquement tous les deux ans, au minimum, à moins de bris ou d’usure;
  • Peut être utilisé pour plusieurs rapports sexuels consécutifs, il suffit de rajouter du spermicide entre chacun d’eux et de laisser le diaphragme en place;
  • N’interfère pas avec le cycle hormonal.

 

Désavantages:

  • Nécessite une ordonnance médicale;
  • Nécessite un suivi annuel afin d’ajuster adéquatement le dispositif, car celui-ci est disponible en plusieurs grandeurs;
  • Doit être utilisé avec spermicide, qui peut être salissant;
  • N’est pas conseillé pour les femmes ayant un faible tonus pelvien;
  • Ne peut pas être utilisé lors des menstruations (non avantageux pour ceux qui aiment cela médium-saignant);
  • Insertion plus complexe, pouvant causer de l’inconfort chez certaines femmes;
  • Ne protège PAS contre les ITSS.

 

Taux d’échec:

16% lorsque combiné avec un spermicide. Son efficacité diminue grandement lorsqu’il est utilisé seul.

 

La cape cervicale

Ce contraceptif au nom attrayant faisant référence à un accessoire de superhéros est souvent dans l’ombre de la pilule et du condom. Très semblable au diaphragme, elle aussi doit être utilisée avec un spermicide et possède la forme d’un dôme. Il est primordial de la laisser en place 6h après la relation sexuelle, mais, dans son cas, elle peut rester au chaud jusqu’à 48h (pas plus). Les avantages, inconvénients ainsi que taux d’échec sont comparables au diaphragme.

 

Crédit photo: http://www.blog.elle.fr

 

L’éponge contraceptive

Cette petite éponge qui est ronde, composée de polyuréthane et imprégnée de spermicide N-9 se fixe, de son côté concave, près du col utérin. Le côté opposé possède une corde de polyester pour faciliter son retrait. La femme doit humidifier, avec de l’eau du robinet, son éponge avant de l’insérer et la conserver minimum 6h après la relation. Ce n’est pas plus compliqué que cela!

 

Crédit photo: WikiHow

Avantages:

  • Offre une protection pendant 12 à 24h, malgré les rapports sexuels répétés;
  • Plus facile d’insertion que la cape ou le diaphragme;
  • Spermicide déjà en place;
  • Vendu en vente libre;
  • Sans hormone.

 

Désavantages:

  • Moins efficace chez les femmes ayant déjà eu un ou des enfant(s);
  • Ne protège PAS contre les ITSS;
  • Taux d’échec plus élevé que la plupart des autres moyens de contraception.

 

Taux d’échec:

16% au cours de la première année d’utilisation chez les femmes nullipares (sans enfant)
32% chez les femmes multipares (avec au moins un enfant)

 

Le coït interrompu

Je vais vite vite nommer le coït interrompu pis te dire que ce n’est PAS un moyen de contraception. Tu ne sais pas ce que c’est? Parfait comme ça. Bref, ça c’est non.

 

L’abstinence

Il y a aussi l’abstinence, mais bon… Je ne crois simplement pas que si tu lis cet article ce moyen t’intéresse…

 

Crédit photo: Superbad

Mais on fait le tour complet des possibilités, c’est efficace à 100%, il faut quand même le dire.

 

Le dispositif intra-utérin en cuivre, ou, plus facilement, le stérilet sans hormone

Les DIU (je ne vais quand même pas commencer à écrire dispositif intra-utérin à chaque fois) sont des petits dispositifs en forme de T qui sont insérés dans l’utérus par un professionnel de la santé. Cette intervention ne dure que quelques minutes et ne nécessite pas d’anesthésie. Ici, on parle de barrière, donc je vais élaborer un peu plus sur celui en cuivre, qui ne possède pas d’hormone. Dans ce cas-ci, les « bras » du dispositif se retrouvent près des trompes de Fallope afin de le maintenir en place. La présence d’un corps étranger, soit le stérilet, va créer un milieu hostile et, ainsi, éviter la grossesse. C’est donc une réaction de défense du corps qui empêche d’être enceinte avec ce contraceptif. Le DIU possède deux petits fils qui pendent afin que la femme s’assure qu’il est bien en place et afin de faciliter le retrait par un professionnel.

 

Crédit photo: PlannedParenthood

Avantages:

  • Très grande efficacité;
  • Contraception à long terme;
  • Aucun risque d’oublis;
  • Convient aux femmes ne pouvant pas prendre d’oestrogènes;
  • Sans hormone.

 

Désavantages:

  • Après l’insertion, possibilité de légers saignements;
  • Coût plus élevé;
  • Douleur ou certains inconforts après l’insertion;
  • Ne protège PAS contre les ITSS;
  • Peut augmenter les crampes ou le flux menstruel;
  • Expulsion non intentionnelle possible;
  • Réaction au cuivre possible, ce qui nécessite le retrait;
  • Certains hommes peuvent trouver nuisibles à la relation les deux fils du stérilet.

 

Taux d’échec:

0,8%, en moyenne, durant la première année. 

Je crois bien que nous avons vu tous les moyens de contraception que l’on catégorise « barrières ». Tu crois avoir fait le tour des options qui s’offrent à toi? Eh non, il y a aussi la partie 2 que tu dois aller lire afin d’en apprendre sur les moyens de types hormonaux. Sois certain/certaine d’être amplement outillé à la suite de la lecture de ces deux articles afin de te protéger adéquatement. Lâche pas, c’est presque fini!

Cliquez ici pour lire la partie 2

 

 

Rachel Beaupré, infirmière.

 

 

Références:

  1. Debbie, A., E. & O’Connel, W., K. (2009). Fast Facts: Contraception (Troisième édition). Oxford, Angleterre: Health Press Limited.
  2. http://itss.gouv.qc.ca
  3. http://sexandu.ca
  4. Lowdermilk, D. L., Perry, S. E. & Cashion, K. (2012). Soins infirmiers: périnatalité. (adapté par M. Asri & al; traduit par M. Dumont, & al). Montréal, Québec: Chenelière Education.

 

Crédit photo couverture: http://www.blog.elle.fr

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s