Une histoire de grossesse : Comprendre les signes et symptômes

Dans cet article, je vous transmets par le biais de mon expérience personnelle les différents signes et symptômes qu’une future maman peut vivre dans son quotidien. Bien entendu, je n’ai pas vécu la totalité des signes et symptômes de grossesse… Une chance ! C’est  pourquoi vous trouverez sous l’article une liste plus détaillée de ces signes et symptômes ainsi qu’une explication pour les comprendre davantage.

Premier trimestre :

Dans ma vie en général, je suis une personne assez active. Le genre de personne qui a besoin de travailler à deux endroits ainsi qu’étudier à temps plein. Que voulez-vous, ça me motive d’être active. Donc, pas besoin de vous dire que la fatigue fait partie de mon quotidien comme la caféine d’ailleurs. Cependant, à un certain moment, j’étais incapable de passer une journée sans devoir dormir 3 ou 4 heures de plus. J’étais constamment à terre et je n’avançais plus dans mes projets. Motivation 0. En gros, on pouvait me comparer à un énorme Snorlax.

cxadzpow0sjqm

 

Sans parler des énormes maux de tête qui m’accablaient jour après jour. Je dois dire que je ne me suis pas inquiétée, j’avais vraiment besoin d’un examen de la vue et je reliais le tout à ma mauvaise vision. Cependant, un soir alors qu’on écoutait le dernier Terminator mon conjoint et moi, j’ai eu des doutes sur la possibilité d’une grossesse. Entre autre parce que j’ai pleuré comme une madeleine quand Arnold est mort. Pas besoin de vous dire que pleurer devant Terminator c’est vraiment louche…

gfwzfxiqd0enw
Crédit : Terminator

 

Après quelques semaines de soupçons durant lesquelles dormir sur le ventre était totalement impossible (pour vous messieurs cela s’explique, entre autre, parce que lorsque notre poitrine nous fait mal au moindre toucher, c’est juste impossible de dormir sur le ventre), j’ai décidé de passer un test de grossesse. Mais pas question de vérifier moi-même le négatif ou le positif. Voyons, je suis aussi courageuse que Samy dans Scooby-Doo pour ces affaires-là. J’ai alors envoyé mon brave chevalier, probablement aussi nerveux que moi, vérifier le résultat.

sljivuezy4mdk
Crédit : Scooby-Doo

 

À notre surprise : un positif. Wow, quelle tornade émotionnelle cette annonce. Mais quoi faire ? Est-ce que nous sommes prêts ? Mes emplois,  mon université, mes projets ? Un mélange de joie, de panique et d’excitation. L’aventure commençait cette journée-là. Au fil des semaines, les symptômes ont fait leur apparition. J’avais de la difficulté à gravir les 8 marches menant à mon condo sans être à bout de souffle,  j’avais constamment le nez bouché et j’étais beaucoup trop souvent à la salle de bain. Sans blague, la première chose que je devais faire en entrant dans un endroit inconnu : savoir l’emplacement de la salle de bain. Hors de question de faire un road trip de 2h30. Je peux vous dire que ça gâche les plans d’un été !

pregnancy-toilette
Crédit : Neufmois.fr

 

Au moins je dois me compter chanceuse puisque mis à part quelques épisodes, je n’ai pas été victime de nausées ni de vomissements qui accablent la majorité des débuts de grossesse. Cependant, malgré tous ces symptômes embêtants, mon premier trimestre fût comblé de merveilleux moment. Le premier trimestre c’est aussi l’annonce d’une merveilleuse nouvelle à notre entourage, la première écoute du coeur de notre bébé et aussi la première échographie. Échographie qui établit la date officielle d’arrivée et qui témoigne du miracle que la vie nous offre.

Deuxième trimestre:

Le deuxième trimestre a été pour moi celui où ma grossesse devenait concrète. Ma bedaine devenait de plus en plus grosse, à ma grande joie. Je pense que c’est la seule fois où grossir est un plaisir. D’ailleurs, à ceux qui osait me demander si j’étais enceinte (apparemment, c’est une question gênante a demander à une femme), je me plaisais grandement à leur invoquer mon abus de McDonald. (Blague à faire absolument à chaque grossesse)

kplpye3d6hjpa
Crédit : Giphy

 

Par contre, je ne ressentais toujours pas les mouvements de mon petit être. Je peux vous assurer que c’était insupportable comme attente. Était-il vivant ? Question que je ne cessais de répéter. Mon conjoint était probablement un peu désespéré de me voir faire la baleine échouée sur le lit à palper ma bedaine chaque soir. Nous avons su le sexe avant de le sentir bouger. Cette échographie sera d’ailleurs à jamais marquée dans ma mémoire. Il s’agit d’un moment tellement incroyable. Moment où le foetus, la crevette,  se voit attribuer une identité, un nom. Pour nous, il s’agissait d’un petit garçon, Logan de son prénom.

Anecdote concernant le prénom : «parfois c’est en ne cherchant pas qu’on trouve…» ma mère me répète ça sans arrêt. Mais c’est assez vrai concernant le prénom de notre garçon. C’est en écoutant un film, X-Men tsé la avec Wolverine, que nous avons trouvé le prénom… Mais ça bien avant ma grossesse. Faut croire que c’était prédestiné.

noskn3j1qijq4
Crédit : X-Men

 

Bref, tout ça pour dire qu’à  21 semaines exactement, nous avons, mon conjoint et moi, ressenti le premier coup. Oui ! Monsieur attendait que papa dépose sa main sur ma bedaine pour faire sentir sa présence. Faut croire qu’il voulait avoir l’attention de tout le monde ! Cependant,  ce trimestre s’est moins bien terminé que le premier. Brûlures d’estomac, reflux gastrique et crampes aux mollets qui me réveillaient la nuit étaient au rendez-vous . Adieu les bonnes nuits de sommeil et les aliments épicés.

grossesse-crampes
Crédit : Neufmois.fr

 

Troisième trimestre :

Le dernier et non le moindre ! Bébé s’envient très très bientôt. Oh lala ! Prise de conscience. Il manque ceci et cela pour la chambre !  Il faut faire ceci et cela avant son arrivée ! Comment se préparer adéquatement à l’accouchement ? Ouf l’accouchement… Est-ce que je vais survivre ?  Bref, le simple fait de changer de trimestre peut apporter toute sorte d’inquiétudes, mais le tout est normal surtout au premier bébé. Qui dit troisième trimestre dit aussi gain de poids important. Je n’avais pas cessé de travailler quand j’ai atteint ce stade de la grossesse. Je peux vous dire que s’occuper de patients avec un surplus de 40 livres qui cache le bout de tes pieds et qui s’accroche partout, c’est pas l’idéal. Que dire de se pencher… Je n’avais jamais vraiment compris l’expression avoir le souffle court… Un changement de position me demandait toute mon énergie et mon souffle. À mon retour en position verticale, on aurait juré que je venais de courir l’unité en entier. J’étais aussi rouge qu’une tomate.

grossesse-efforts
Crédit : pausecafein.fr

 

L’énergie, quant à elle, était de moins en moins présente. Puisque mes nuits étaient assez courtes ou inexistantes, je n’avais jamais la chance de récupérer. Une chance que je suis maintenant à la maison, car, entre des douleurs  reliées au coup de pied que mon petit homme me donne dans les côtes et un essoufflement incroyable relié au poids de ma bedaine sur mon diaphragme, je n’ai pas vraiment le temps de m’occuper de beaucoup de projets.

grossesse-dormir
Crédit : Neufmois.fr

J’en suis présentement à presque 34 semaines. J’attends donc, avec impatience, les 6 dernières semaines qu’il me reste avant de voir le magnifique visage de mon petit homme. En attendant, je me consacre à faire des photoshoot avec des photographes professionnels (tsé question d’immortaliser cette aventure) et j’essaie de conquérir le monde de Skyrim et de ses dragons… Gros projet, souhaitez-moi bonne chance.

hbpzhvayrlqbi
Crédit : Skyrim

 

Liste des signes et symptômes :

Premier Trimestre :
Aménorrhée (l’arrêt des menstruations)
Nausées et vomissements
Augmentation du volume de vos seins
Lourdeur des seins
Sensibilité des seins
Palpitations reliées à l’augmentation du pouls
Essoufflement
Gain de poids
Fatigue
Humeur changeante
Céphalée (maux de tête
Polyurie (envie fréquente d’uriner)
Congestion nasale
Épistaxis (saignement de nez)
Pertes vaginales

À noter : Épistaxis est un bon mot à utiliser au Scrabble.

 

S’ajoute lors du deuxième trimestre :
Apparition de vergetures
Apparition des mouvements fœtaux
Crampes dans les jambes (les fameuses crampes de mollets)
Constipation
Hémorroïdes
Changement dans la pigmentation (mamelons, possibilité de chloasma)
Maux de dos
Oedème (enflure) des jambes et mains
Apparition de varices au niveau des jambes

Et s’ajoute lors du 3e trimestre :
Écoulement du colostrum des seins
Insomnie
Dyspnée (difficulté à respirer)

Comment expliquer ces symptômes ?
La plupart des signes et symptômes de la grossesse s’expliquent soit par l’augmentation incroyable d’hormones, c’est-à-dire la progestérone et l’oestrogène, soit par l’augmentation du volume de l’utérus qui comprime les organes aux alentours.

Les symptômes reliés à l’augmentation de la progestérone et de l’oestrogène :

En début de grossesse, le taux de ces hormones augmente de façon très importante bousculant ainsi l’organisme. Ce débalancement hormonal cause, entre autres, les nausées et vomissements du début de grossesse jusqu’à ce que le système s’adapte. Ce sont ces mêmes hormones qui causent l’augmentation du volume des seins ainsi que le changement dans la pigmentation des aréoles qui deviennent plus foncées. La progestérone a aussi un effet sur le système gastro-intestinal. En effet, elle produit un effet relaxant sur les muscles des parois intestinales diminuant ainsi leur motilité. Qui dit motilité diminuée, dit constipation. Pour sa part, l’oestrogène cause un oedème et une congestion de la muqueuse nasale. Ces maux s’accompagnent souvent de saignement de nez. Cette dernière cause aussi l’augmentation de la muqueuse vaginale et l’augmentation de la sécrétion de glaire. Ce qui augmente les pertes vaginales.

Les symptômes reliés à l’augmentation du volume de l’utérus :

Plus la grossesse avance et plus l’utérus devient imposant dans l’abdomen comprimant ainsi les organes abdominaux et pelviens. Il repousse, entre autres,  l’estomac vers le haut, ce qui peut causer des brûlures d’estomac relié au reflux de l’acide gastrique. Comme l’estomac est repoussé vers le haut, à son tour, il repoussera le diaphragme causant l’écartement des côtes, l’élargissement du thorax ainsi que l’essoufflement et la dyspnée. En ce qui concerne la région pelvienne, l’utérus compressera les vaisseaux pelviens diminuant le retour veineux des jambes et créant ainsi des varices et de l’oedème au niveau des jambes. De plus, une pression accrue de l’utérus sur les veines hémorroïdales causerait la présence d’hémorroïdes et une compression des nerfs causerait les crampes au mollet. Finalement, le gain abdominal vers l’avant modifiera le centre de gravité et causerait une lordose, une courbe de la colonne vertébrale. Cette lordose causerait alors les douleurs lombaires surtout en fin de grossesse.

internal parts of a pregnant woman
Crédit : anatomybody-charts.us

Les symptômes reliés aux autres modifications :

La relaxine, une hormone sécrétée par le placenta, permet l’assouplissement et l’élargissement de la symphyse pubienne et des ligaments pelviens afin de faciliter l’accouchement. Par contre, cela crée aussi cette drôle de démarche qu’adoptent les femmes enceintes, la démarche dandinante. (Hey oui, cette démarche n’est pas seulement reliée au poids du bébé et a une explication physiologique.)
La fameuse envie fréquente d’uriner est reliée à l’augmentation du travail des reins pour fournir le métabolisme grandissant de la mère et de son nouveau travail qui est de débarrasser l’organisme des déchets métaboliques du foetus. Ainsi, comme leur travail est augmenté, les reins produisent davantage d’urine. Jumelé à la compression de la vessie par l’utérus, cela peut parfois causer quelques petites incontinences.

Karina Mc Sween, Infirmière technicienne.

Référence :
1. http://www.naitreetgrandir.com
2. Marieb, Elaine N., Anatomie et physiologie humaines, ERPI, 4e édition.
3. Ladewig, Soins infirmiers en périnatalité, ERPI, 4e édition
4. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, Institut national de santé publique du Québec
5. Photo de couverture : Merci à Magenta pour cette magnifique photo de ma bedaine.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s