L’Initiative des amis des bébés… C’est plus que «Cher bébé, veux-tu être mon ami? Coche oui ou non».

Que dire de l’initiative des amis des bébés (IAB) et résumer les grandes lignes de ce programme ? Hum, hum… C’est un programme reconnu à travers le Monde (oui, oui, toute la planète !) Cette stratégie a été lancée en 1991 (Oh ! J’avais un an !) par l’OMS et l’UNICEF. Par cette initiative, on tente de créer et/ou maintenir des milieux où l’allaitement maternel est la norme, que ce soit aux centres hospitaliers, aux maisons de naissances et aux CLSC.

Cette initiative s’inscrit dans le programme national de santé publique 2015-2025 et dans la politique de périnatalité 2008-2018 au Québec.

Les établissements portant le titre «Ami des bébés» mettent tout en œuvre pour laisser l’enfant avec sa famille en tout temps. Aussi, le peau à peau est grandement favorisé.

Bien entendu, les mamans donnant le biberon profitent aussi de l’IAB, puisque le personnel est formé pour soutenir toutes les mamans. Les professionnels œuvrant auprès de ces nouvelles mamans font en sorte qu’elles reçoivent toute l’information possible sur les méthodes afin de nourrir leur bébé. Ainsi, elles peuvent prendre une décision libre et éclairée. Il est d’une GRANDE importance de respecter les volontés et les convictions des parents… J’entends trop souvent des mamans exprimer à quel point elles ont ressenti une grande pression sociale face à l’alimentation de leur bébé. C’est en leur offrant une information juste et complète que les parents peuvent prendre une décision et être confortables avec celle-ci.

Comment devient-on «Ami des bébés» ?

Actuellement, au Québec, c’est le ministère de la Santé et des Services sociaux qui est responsable d’instaurer et d’évaluer le programme. L’évaluation comporte certains critères, dont la formation du personnel, l’enseignement fait aux parents, la gestion des préparations commerciales et l’organisation des soins aux mamans et aux bébés.

Ça a l’air facile vite comme ça, mais c’est un processus de plusieurs jours en plusieurs étapes ! Il faut dire qu’une accréditation dure 5 ans alors il faut que tout, tout, tout soit évalué… Croyez-moi, c’est stressant de se faire questionner/observer durant ces quelques jours !

giphy.gif
Crédit photo : SpongeBob SquarePants

 

Donc, pour obtenir la certification, il faut satisfaire aux 10 conditions pour le succès de l’allaitement maternel, respecter le code international de commercialisation des substituts de lait maternel, atteindre le taux d’allaitement visé par le programme et survivre avec succès au processus d’agrément.

On comprend que certaines conditions font en sorte qu’il est difficile, voire impossible de respecter les 10 conditions ci-bas. Par exemple, lorsque la condition de santé du bébé est instable. Il existe aussi des contre-indications à l’allaitement maternel (VIH, chimiothérapie, prise de certains médicaments, etc.)

Les fameuses 10 conditions (elles sont explorées plus spécifiquement dans ce document

giphyvvf
Crédit photo : Regular Show

 

  1. «Adopter une politique d’allaitement formulée par écrit et portée systématiquement à la connaissance de tous les intervenants en santé et des bénévoles.

  2. S’assurer que tous les intervenants en santé ont les connaissances et les habiletés nécessaires pour mettre en œuvre la politique d’allaitement.

  3. Informer les femmes enceintes et leur famille de l’importance et de la gestion quotidienne de l’allaitement.

  4. Placer les bébés en contact peau-à-peau avec leur mère dès la naissance et de façon ininterrompue pour au moins une heure ou jusqu’à la fin de la première tétée ou aussi longtemps que la mère le désire. Aider les mères à reconnaître quand leur bébé est prêt à téter et leur offrir de l’aide au besoin.

  5. Aider les mères à initier l’allaitement et à maintenir la lactation en cas de problèmes incluant la séparation de leur nourrisson.

  6. Soutenir les mères à allaiter exclusivement pendant les six premiers mois à moins que des suppléments soient indiqués médicalement.

  7. Faciliter la cohabitation 24 heures sur 24 pour toutes les dyades mères-bébés : mères et bébés restent ensemble.

  8. Encourager l’allaitement selon les signes du bébé. Encourager la poursuite de l’allaitement au-delà de six mois au moment de l’introduction appropriée d’aliments complémentaires.

  9. Encourager les mères à nourrir et à prendre soin de leur bébé sans avoir recours à une suce d’amusement ou à une tétine artificielle.

  10. Assurer des liens fluides entre les services fournis par l’hôpital, les services de santé communautaires et les groupes d’entraide en allaitement.» (Baby Friendly Initiative Ontario, 2011)

Le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel de l’OMS :

  • Interdire la promotion des laits artificiels, des tétines et des biberons auprès du grand public.
  • Interdire la distribution d’échantillons gratuits aux femmes enceintes et aux parents.
  • Interdire la promotion des laits artificiels, des tétines et des biberons dans le système de soins de santé (pas d’échantillons ni d’approvisionnement gratuits).
  • Interdire le recours à du personnel payé par les fabricants pour donner des conseils aux parents.
  • Interdire la distribution de cadeaux et d’échantillons personnels aux professionnels de la santé.
  • Interdire la promotion d’aliments commerciaux pour bébés, comme les solides en pot, les céréales, les jus et l’eau embouteillée, afin de ne pas nuire à l’allaitement exclusif.
  • Exiger que les emballages et les étiquettes mentionnent clairement la supériorité de l’allaitement au sein en plus de comporter une mise en garde contre les risques et le coût de l’alimentation artificielle.
  • S’assurer que les fabricants et les distributeurs fournissent aux professionnels de la santé une information scientifique et se limitant aux faits.
  • S’assurer que tous les produits sont de bonne qualité, que la date de péremption y est indiquée et que les emballages ne comportent pas de termes comme humanisé ou maternisé.
  • Afin d’éviter les conflits d’intérêts, faire en sorte que les professionnels de la santé qui travaillent auprès des nourrissons et des jeunes enfants ne reçoivent pas de soutien financier de la part des compagnies de produits alimentaires pour bébés.» (UNICEF, 2016)

Dans le monde, plus de 21 000 établissements de santé, répartis dans plus de 131 pays, ont été certifiés « Ami des bébés ». C’est grandiose… Mais on peut faire plus ! Au Québec, les services de périnatalité certifiés peuvent être offerts par un hôpital, une maison des naissances ou un CLSC.

nurseheart449x257
Crédit photo : Travel Nurse across America

 

En faisant mes recherches, j’ai réalisé l’ampleur de ce programme. Certaines études venaient de chez nous, au Québec… Et plusieurs venaient de tous les continents de la planète ! Et dire que parfois, on arrive pas à s’entendre sur la bonne façon de faire un pansement entre deux quarts de travail sur une même unité !

Stèphanie Nantel, B. Sc. Inf.

Références :

Baby Friendly Initiative Ontario (2011). L’Initiative Amis des bébés : Principaux messages et ressources. http://breastfeedingcanada.ca/documents/Baby-Friendly-Key-Messages-French.pdf

MSSS (2016). Initiative des amis des bébés. Repéré à : http://www.msss.gouv.qc.ca/professionnels/perinatalite/amis-des-bebes/a-propos-de-l-initiative/

MSSS (2015). Programme national de santé publique 2015-2025. Repéré à : http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2015/15-216-01W.pdf

MSSS (2008). Politique de périnatalité 2008-2018. Repéré à : http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2008/08-918-01.pdf

Société canadienne de pédiatrie (2015). L’Initiative Amis des bébés : protéger, promouvoir et soutenir l’allaitement. Repéré à : http://www.cps.ca/fr/documents/position/initiative-amis-des-bebes-allaitement

UNICEF (2016). L’initiative Hôpitaux amis des bébés. Repéré à : http://www.unicef.org/french/nutrition/index_24806.html

Crédit photo de couverture : Momstastic

Publicités

Un commentaire sur « L’Initiative des amis des bébés… C’est plus que «Cher bébé, veux-tu être mon ami? Coche oui ou non». »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s