Ma relation amour-haine avec Grey’s Anatomy

J’adore Grey’s Anatomy. C’est l’une de mes séries préférées et même si je n’arrête pas de dire que ça l’aurait dû se terminer il y a quelques saisons, je suis sur ABC à tous les jeudis pour écouter mon épisode. Et je vais l’avouer, je vais être triste quand ça va être terminé et je vais probablement me retaper la série. Mais même si j’adore Grey’s Anatomy, ça ne m’empêche pas de détester la série à l’occasion.  Non, ce n’est pas parce que tous mes personnages préférés sont soit morts, soit déménagés en Europe (oui, c’est de toi dont je parle Christina Yang). Non, ce n’est pas pour toutes les fois où les personnages mettaient leur stéthoscope à l’envers, faisaient des techniques stériles en se contaminant ou encore, lorsque les p’tites machines qui font «bip bip» fonctionnaient même si il y avait aucun électrode sur le patient. Non. C’est pas pour ça. C’est parce que…. Sont où les infirmières? (Je pourrais écrire le même texte pour tous les professionnels de la santé, mais je vais prêcher pour ma paroisse ici).

Les infirmières dans Grey’s Anatomy, c’est comme un mythe. Tu aurais plus de chance de croiser Bigfoot qui te fait des be-bye en fumant une clope sur le bord de l’autoroute 20. Bon, je sais ce que vous allez me dire : « Pier-Luc décroche, c’est de la fiction ». PIS ÇA? Ça me dérange pareil.

Crédit : How I Met Your Mother

Dans Grey’s Anatomy, les infirmières servent à 5 choses.

1. Elles servent à … Se pogner le beigne au poste.
Le 3/4 du temps, les infirmières sont au poste et semblent faire sweet fuck all. Elles discutent, elles mangent des chips, elles révisent les dossiers ou elles apparaissent random quand un des personnages a besoin d’en faire codifier un autre. That’s it. C’est ça leur job. On voit la pertinence d’avoir une formation universitaire. Elles n’évaluent pas leurs patients, parce que les chirurgiens s’en chargent. Elles ne prodiguent aucun soin, parce que les chirurgiens font les prises de sang, changent les pansement, administrent la médication, installent les solutés, mobilisent les patients et vident leur sonde urinaire. Yeah, right!

Crédit : Grey’s Anatomy

Elles ne sont jamais au chevet de leurs patients pour les faire verbaliser et écouter leurs angoisses parce que les chirurgiens s’en chargent. Elles ne sont jamais présentes lorsque les patients compliquent parce qu’elles sont probablement trop occupées à se fouiller dans le nez dans un coin obscur de l’hôpital où à coucher avec un chirurgien. Elles ne défendent pas les intérêts de leurs patients, parce que les chirurgiens s’en occupent.

2. Elles font la grève.

Crédit : Grey’s Anatomy

Ouais. L’épisode de Grey’s Anatomy où on leur à consacrer le plus de temps, c’est lorsqu’elles ont fait la grève, parce qu’elles étaient supposément débordées. Débordées de quoi, c’est une excellente question. Feck, elles se sont poussées pour brandir des pancartes dehors et ont littéralement laissé les chirurgiens se débrouiller seuls. Remarque, ça change pas de leurs habitudes. Je ne sais pas comment ça fonctionne aux USA, mais au Québec, c’est impossible que toutes les infirmières arrêtent de travailler en même temps pour aller piqueter.

Crédit : Grey’s Anatomy

Anyway, c’est qui les bozos pis les sans-cœurs qui vont laisser des patients, des patients qu’elles aiment, se démarder seuls dans un hôpital? C’est sûrement pas une infirmière. Une bonne infirmière va continuer à travailler avec un sourire étampé dans face, même si elle est épuisée, même si on vient de l’obliger à rester travailler et faire un 16h de travail consécutif, même si un patient vient de la frapper ou de l’insulter, même si elle court comme une poule pas de tête parce qu’on lui répète toujours de faire plus avec moins, même si elle travaille à Noël et qu’elle ne peut pas être présente pour célébrer avec sa famille.

3. Elles servent de poupée gonflable.
Vu que les infirmières ne font rien quand elles sont à l’hôpital et qu’elles n’ont aucun respect pour elles-mêmes, c’est clair qu’elles vont coucher avec le premier chirurgien qui passe, parce qu’elles ont le temps. And ’cause, you know, he is a god. Et ça, Grey’s Anatomy ne manquent pas de le rappeler à son auditoire : les chirurgiens sont des Dieux grecs, les infirmières des êtres inférieurs. C’est comme si les médecins étaient des sorciers, et les infirmiers des elfes de maison. (C’était plus fort que moi, je devais faire une référence à Harry Potter).

Crédit : Harry Potter et la chambre des secrets

Voyons Pier-Luc, tu exagères! Oh que non! Je suis encore traumatisé de la fois où Meredith était insultée parce que Karev l’avait «traitée» d’infirmière.

Crédit : Grey’s Anatomy

Mais dans la vrai vie, non-seulement les infirmières font quelques choses, mais plus souvent qu’autrement, elles n’ont même pas le temps de prendre leurs pauses et ne prennent pas leur heure de repas au complet. Sans compter qu’elles terminent parfois après leur quart de travail. Je ne sais pas trop où les infirmières de Grey’s Anatomy trouvent le temps de coucher avec un chirurgien pendant qu’elle travaille.

4. Elles donnent des ITSS
Bon, je généralise peut-être un petit peu parce que c’est arrivé une seule fois, mais comme les personnages infirmiers ne pleuvent pas dans la série… Je fais ce que je peux, ok?! Donc, douce Olivia qui s’est faite renvoyer de l’hôpital pour des raisons budgétaires… Le stéréotype même de la fille un peu facile qui trompe son chum et qui lui donne une ITSS. Pis évidemment, elle a trompé son chum avec un autre dude de l’hôpital. Parce qu’elle avait le temps de faire ça à la job. Pis maintenant que j’y pense, il y a eu une campagne de dépistage de syphilis parce que tout le personnel se la donnait dans l’hôpital. Syphilis : 1. Professionnalisme : 0.

Crédit : Grey’s Anatomy

5. Elles sont les servantes des médecins
«Right away doctor»
«Yes, doctor»

Et c’est probablement ce qui m’insulte le plus quand j’écoute Grey’s Anatomy et honnêtement, je trouve que ça nuit à l’image de ma profession. Les infirmiers ne sont pas des professionnels sans cervelles incapables de réfléchir sauf si un docteur est présent. Les infirmiers n’attendent pas au poste qu’un médecin leur donne un ordre. Les infirmiers savent ce qu’ils ont à faire et s’occupent de leurs patients. Les infirmiers sont des professionnels compétents, qui ont des connaissances cliniques et des savoirs. Les infirmiers ne font pas des tâches inférieures et ne sont pas les inférieures des médecins. Curieusement, Grey’s Anatomy semble le penser. Et les moments qui rabaissent les infirmiers, ce n’est pas ce qu’il manque dans la série. Combien de fois les personnages féminins ont été royalement insultées de se faire appeler infirmière? Combien de fois on a laissé sous-entendre que les tâches ingrates étaient des tâches d’infirmières? Combien de fois il a été dit que les infirmiers étaient clairement des inférieurs du médecins? You are not the boss of me.

Voilà. Ma bile est crachée! J’ai fait le tour de ce qui m’énerve dans Grey’s Anatomy. Je suis parfaitement conscient que c’est juste une série. Mais juste une fois, j’aurais aimé voir un infirmier bad ass qui sait ce qu’il fait et qui sert à autre chose qu’être un intérêt amoureux, se pogner le beigne et jouer au servant.

Crédit photo couverture : Grey’s Anatomy. Pis la p’tite phrase c’est moi qui l’a rajoutée.

Publicités

Publié par

À défaut de pouvoir écrire pour la Gazette du Sorcier, j'ai crée la Gazette du Malin-Firmier!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s